SMPP-SOGEBA : le collectif lève le camp

Installé depuis 105 jours devant les grilles de la Présidence, le collectif des salariés de la SMPP-SOGEBA a commencé, ce lundi, à démonter son campement de fortune. Une décision motivée par le paiement -enfin- de plusieurs mois de salaires. Pour autant, tout n’est pas réglé et

le collectif reste vigilant.

Les employés de la SMPP-SOGEBA espèrent enfin voir le conflit qui les oppose au Pays s’achever. Entamé le 18 juillet dernier, leur mouvement de protestation prend une nouvelle tournure aujourd’hui avec la levée de leur campement de fortune, suite au paiement partiel des salaires qui leurs sont dus depuis le mois de juin dernier.

Les salariés soulagés

Les salariés auraient perçu trois mois de salaire, indiquent-ils à Tahitipresse. Ce qui est suffisant pour souffler un peu mais pas totalement satisfaisant puisque leur solde n’a pas encore été encore intégralement versé. Si ce paiement est accueilli avec un grand soulagement sur place, le collectif des salariés reste vigilent suite aux récents événements, comme l’explique Maeva Lambert, représentante des cadres au sein du collectif .

 »L’EAD ne nous a versés que 212 millions de Fcfp au lieu des 235 qui ont été actés par l’Assemblée », précise-t-elle. Rappelons en effet que les élus de la place Tarahoi ont voté la semaine dernière l’inscription de 235 millions de Fcfp (TTC, la somme de 212 millions correspondant à du hors taxe). Autre sujet d’inquiétude soulevé par le collectif, plusieurs millions auraient été saisis à la source pour le paiement de certaines dettes de la société, notamment à la Caisse de prévoyance sociale (CPS).

Les salariés attendent d’avoir plus d’informations à ce propos.

En attendant, et en signe de bonne volonté, le démontage du campement a commencé sous la pluie, ainsi que la levée des barrages installés autour du ministère de l’Equipement. Pour l’heure, seul le blocage de l’EAD (Etablissement d’aménagement et de développement) reste en place.

About Author


admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *